Gabrielle L’Hirondelle Hill

Biographie

Gabrielle L’Hirondelle Hill (née en 1979) est une artiste et autrice Métisse. Dans sa pratique sculpturale, Hill retrace l’histoire de matériaux trouvés afin d’interroger les concepts de territoire, de propriété et d’économie. Ses projets émergent souvent d’un intérêt envers le capitalisme en tant que système imposé, éphémère et vulnérable, ainsi qu’envers des systèmes économiques alternatifs. Ses œuvres exploitent des matériaux trouvés et facilement accessibles pour aborder des concepts tels que la propriété privée, le commerce et le marché noir. Hill est membre de BUSH Gallery, un collectif d’artistes autochtones qui cherche à subvertir les modèles eurocentriques de création et de réflexion artistiques en privilégiant les enseignements liés au territoire et aux épistémologies autochtones.

Hill a obtenu une maîtrise en beaux-arts du California College of the Arts (É.-U.), ainsi qu’un baccalauréat en beaux-arts et un baccalauréat ès arts de la Simon Fraser University (C.-B.). Ses œuvres ont récemment été exposées au Museum of Modern Art (New York, 2021) ; à la Vancouver Art Gallery (2020) ; aux College Art Galleries de l’University of Saskatchewan (Saskatoon, 2020) ; à Stride (Calgary, 2019) ; à Cooper Cole (Toronto, 2019/2022) ; à la Burnaby Art Gallery (Burnaby, 2019) ; à Gallery TPW (Toronto, 2018) ; à la Art Gallery of Alberta (Edmonton, 2018) ; à SBC galerie d’art contemporain avec la Woodland School (Montréal, 2017) et à Gallery 44 (Toronto, 2016). Ses écrits ont été publiés dans de nombreuses publications, la plus récente étant Beginning with the Seventies (Helen Belkin, UBC, 2019). Elle a également codirigé The Land We Are: Artists and Writers Unsettle the Politics of Reconciliation (ARP, 2009) et Read, Listen, Tell: Indigenous Stories from Turtle Island (Wilfrid Laurier, 2017). Hill vit sur les territoires non cédés des peuples Sḵwx̱wú7mesh, Musqueam et Tsleil-Waututh.

unit17.org/gabriellelhirondellehill

Gabrielle L’Hirondelle Hill, Cousin, 2019, bas de nylon, tabac, chardon, breloque en forme d’araignée, pissenlit, fil. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Exposition

L’imaginaire radical II : désœuvrer la valeur
2022.09.09 - 12.03

L’économie est l’institution observée dans ce deuxième volet de la série d’expositions L’imaginaire radical, organisé par un collectif d’artistes et de chercheurs constitué d’Erik Bordeleau, François Lemieux, Marilou Lemmens et Bernard Schütze.

Lire plus