Ainsi la terre tremble ou brûle. Projection-discussion avec Gabriela Golder

Gabriela Golder, ULRIKE, installation vidéo à 2 canaux, image fixe, 2019. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Projection-discussion à VOX
Le mercredi 22 mai 2019
à 18 h

Entrée libre, mais places limitées
Pour réserver : info@centrevox.ca

Rendez-vous le mercredi 22 mai à 18 h pour une soirée de projection-discussion autour des récents projets de la vidéaste Gabriela Golder (Buenos Aires), en dialogue avec Nelson Henricks, artiste et membre actif de VOX. La rencontre d’environ une heure aura lieu en français et sera suivie d’une période de questions et de discussion.

« Un paysage en tension reconfigure un possible territoire sur lequel tout semble être au bord d’éclater. Pensée et action, mots et réactions, parmi ces mouvements naît la résistance, dans les interstices. Découvrir des stratégies, inventer des façons de comprendre le monde : recueillir des traces, rencontrer, écouter, faire, dire, préparer l’action, le geste. Résister. La construction collective devient la seule possibilité. »

Cet événement est notamment présenté grâce au soutien financier de l’ambassade du Canada en Argentine et au Paraguay.

Gabriela Golder est artiste, commissaire et professeure. Elle est la directrice de la Bienal de la Imagen en Movimiento (BIM) de Buenos Aires et la commissaire de El Cine es otra cosa, programme de vidéo et film expérimental du Musée d’Art Moderne de Buenos Aires. Elle travaille essentiellement avec l’image en mouvement et sa pratique soulève surtout des questions liées à la mémoire, à l’identité et au monde du travail. Ses œuvres ont été présentées dans divers musées, centres culturels et festivals à travers le monde, notamment au MacroAsilo – Museo d’Arte Contemporanea di Roma (Italie), à El Obrador, Buenos Aires (Argentine) et au Museo de Arte Miguel Urrutia / MAMU, Bogotá (Colombie) en 2019; à Paço das Artes, São Paulo (Brésil) en 2018; à la Jakarta Biennale (Indonésie) et à la Whitechapel Gallery, London (Angleterre) en 2017; au Hall Partage, Metz (France), au Getty Center, Los Ángeles (États-Unis) et à la Nube Gallery, Santa Cruz de la Sierra (Bolivie) en 2016; etc. Gabriela Golder a reçu de nombreux prix, dont le Media Art Award du ZKM (Allemagne, 2003), le prix Videobrasil (Brésil, 2003) et le Tokyo Video Award (Japon, 2002).