Danses kaléidoscopiques : Performance par Manon De Pauw et Pierre-Marc Ouellette

Manon De Pauw et Pierre-Marc Ouellette, Danses kaléidoscopiques, performance. Interprète : Nathalie Zoey Gauld.

Photo : Manon De Pauw

Jeudi 16 juin 2022
19 h

Vendredi 17 juin 2022
19 h

Samedi 18 juin 2022
16 h

*Les familles sont les bienvenues!*

Entrée libre, mais places limitées
Réservation requise via Eventbrite

Ce projet d’installation-performance met de l’avant une forme artistique hybride liant la danse contemporaine, la performance, les arts visuels et médiatiques. Il s’inspire d’une recherche historique sur le Ballet triadique (1922) d’Oskar Schlemmer, artiste phare du Bauhaus, à partir duquel l’artiste multidisciplinaire Manon De Pauw et le chorégraphe et danseur Pierre-Marc Ouellette interrogent le rapport entre le corps, l’image et la technologie.

La performance à VOX constitue une étape de ce grand laboratoire d’expérimentation. De Pauw et Ouellette y exploreront la rencontre entre les performeurs et un dispositif visuel composé de plexis miroirs et de projections d’images abstraites. Ces dernières seront créées en direct sur la surface d’une table lumineuse, en résonance avec la musique et en complicité avec les interprètes qui reconfigureront sans cesse l’espace de la galerie par des jeux de réflexions et des manipulations de la « matière » lumineuse.

Danses kaléidoscopiques revisite, non sans une pointe d’humour, le lien historique qui unit les arts visuels et les arts vivants. Il réactualise les enjeux de la relation corps-image et corps-machine, en sondant les dynamiques de contrôle, d’autorité, de subjectivité et d’« agentivité ». Ici, le geste émerge de l’écriture chorégraphique tout autant que des hasards performatifs et des rencontres ludiques entre les interprètes et la matière lumineuse et tangible. Ces derniers ne sont plus exclusivement « bougés » par une chorégraphie mathématique, mais vivent plutôt dans une tension constante entre sujet et objet de l’œuvre.

Manon De Pauw vit à Montréal. Son travail a été diffusé entre autres au Musée d’art contemporain de Montréal, au Centro Nacional de las Artes à Mexico et à la Art Gallery of Nova Scotia. En 2009, la Galerie de l’UQAM et la commissaire Louise Déry ont présenté l’exposition Manon De Pauw – Intrigues, qui a circulé au Musée régional de Rimouski (2011) et au Centre culturel canadien à Paris (2012). Elle compte à son actif plusieurs collaborations avec la chorégraphe Danièle Desnoyers et les musiciens et compositeurs André Pappathomas, Joane Hétu et Philippe B. Plus récemment, De Pauw a créé deux performances interdisciplinaires d’envergure en collaboration avec Pierre-Marc Ouellette : La matière ordinaire (2014) à l’Usine C et Cocons somatiques (2017) à l’Agora de la danse. Elle est professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et fait partie du groupe de recherche Labo lumière [créations + recherches interdisciplinaires].

Pierre-Marc Ouellette vit à Montréal. Il a complété sa formation aux Ateliers de danse moderne de Montréal en 2005. Depuis 2007, il travaille comme interprète pour la compagnie Le Carré des Lombes de la chorégraphe Danièle Desnoyers et a dansé dans Play It Again ! (2005), en plus de collaborer notamment à la création de Là où je vis (2008), Dévorer le ciel (2010), Sous la peau, la nuit (2012) et Anatomie d’un souffle (2016). Sa première création Le show off est présentée en 2010 à Tangente, suivie de Les Angèles (création collective) au théâtre La Chapelle en 2012. Il enseigne à l’École de danse contemporaine de Montréal, à l’École nationale de théâtre du Canada et dans le cadre de différents stages pour danseurs professionnels.

Interprètes : Misheel Ganbold, Alexia Martel et Nikita Peruzzini
Ont contribué à la création : Karina Champoux, Natalie Zoey Gauld, Pénélope Gromko, Bernard Martin, and Simon Renaud
Musique originale : Nicolas Bernier

Les artistes remercient le Conseil des Arts de Montréal, le Conseil des arts du Canada et l’UQAM.