Qaumma. Vinnie Karetak + Laakkuluk Williamson Bathory

Vinnie Karetak + Laakkuluk Williamson Bathory, Qaumma, FTA, 2022.

Photo : Vinnie Karetak

5 juin 2022 à 13 h
6 juin 2022 à 19 h*
7 juin 2022 à 15 h et 19 h

*Rencontre après la représentation

À VOX, centre de l’image contemporaine
Achetez vos billets ici

40 min

En Inuktitut et en anglais, avec transcription en français

Représentations décontractées

Coproduction Festival TransAmériques
Coprésenté par VOX, centre de l’image contemporaine avec le soutien de Fondation Cole

DE GLACE ET DE LUMIÈRE

La prodigieuse artiste inuk Laakkuluk Williamson Bathory fonde sa création sur la pratique de l’uaajeerneq, danse du masque groenlandaise que lui a transmise sa mère. Frondeuse et décoloniale, cette tradition joue avec l’exploration de la sexualité, le rire et l’effroi. Dans cette première mouture de Qaumma, coécrite avec son complice Vinnie Karetak, ces deux artistes d’Iqualuit abordent les déplacements forcés qui ont marqué la vie de leurs ancêtres et la mémoire collective.

Les spectateur·rice·s gravitent autour d’un iceberg, rappel de la beauté du Nunavut, où les êtres interagissent avec une nature généreuse et maternelle dans sa froideur. « Qaumma » signifie lumière en inuktitut et renvoie au feu qu’entretiennent les femmes inuites pour protéger leur famille. Dans leur théâtre sculptural, les artistes racontent comment les familles inuites trouvent la lumière à travers le délitement et sculptent, justement, leur espace, défiguré par des siècles de colonisation, à l’aide de leur langue, de leur ventre, de leur culture.

Tous les détails sur le site Web du FTA

Un spectacle de Vinnie Karetak + Laakkuluk Williamson Bathory
Création et interprétation Vinnie Karetak + Laakkuluk Williamson Bathory
Musique Aqqalu Berthelsen
Rédaction Catherine Girardin
Traduction David Dalgleish + Maude Labelle
Création au Festival TransAmériques, Montréal, le 5 juin, 2022

D’ascendance groenlandaise, Laakkuluk Williamson Bathory naît à Saskatoon et vit à Iqaluit depuis 2004. La nécessité de faire exister les récits fondateurs de sa culture sur les ravages du colonialisme est indissociable de sa pratique artistique qui se diversifie et se transforme continuellement depuis une trentaine d’années. Membre fondatrice et directrice artistique de Qaggiavuut jusqu’en 2021, un organisme qui promeut la conservation, le développement et la transmission des arts inuits, Williamson Bathory est également curatrice, sculptrice, actrice, metteuse en scène et poète. Dans l’installation Nannuppugut! (2021), qui lui a valu le prestigieux Prix Sobey pour les arts, elle expose la peau d’une ourse polaire qu’elle a abattue pour défendre sa famille et honore son âme en y projetant une vidéo où elle exécute une danse au tambour, en prise directe avec la matérialité et la vie spirituelle de la chair, humaine comme animale. Elle accorde une place centrale à la conversation, notamment avec les aînés dont les histoires sont l’objet d’amour et de révérence dans Kiviuq Returns (2017-2019).

Sa mère, Karla Jessen Williamson, pionnière de la défense de l’uaajeerneq, une danse du masque groenlandaise, lui a transmis cet art dont la charge politique deviendra l’un des fondements de sa pratique. L’uaajeerneq active la troublante triade de la peur, de la sexualité et de l’humour, afin d’inciter l’exploration, chez la danseuse et son public, du soi et de l’humanité. Les créations de Williamson Bathory dans diverses disciplines ont maintes fois été récompensées. Militante, elle œuvre également à l’affirmation et à la reconnaissance des arts inuits.

laakkuluk.com

Vinnie Karetak est une icône culturelle de l’Inuit Nunangat. Les Inuits, jeunes et moins jeunes, le connaissent bien pour son travail de journaliste et de comédien au théâtre et au cinéma. Son engagement dans les arts est multiple : on l’a vu à la chaîne APTN dans des émissions très appréciées du public comme Qanurli. Il a également réalisé quelques courts métrages et défendu avec ardeur l’existence d’un centre des arts de la scène inuit au Nunavut. Passionné par l’inuktitut et sa place en tant que langue de travail au Nunavut, il s’intéresse aux processus de communication qui défient la colonisation, aux liens familiaux inuits et aux Inuits qui créent pour les Inuits. Avec Laakkuluk Williamson Bathory, il crée en 2017 Kiviuq Returns, un spectacle en inuktitut qui fait le tour du Canada.

Représentations décontractées

Les représentations décontractées sont ouvertes à tous et à toutes, notamment aux personnes atteintes de troubles neurologiques ou anxieux, et aux parents accompagné·e·s de jeunes enfants.

L’ambiance sonore et visuelle du spectacle est adaptée pour créer un environnement calme et inclusif. La salle adopte une attitude hospitalière envers le bruit et les déplacements et met en place une signalétique spécifique.