MOMENTA x VOX. La vie des choses

Elisabeth Belliveau, Still Life with Fallen Fruit (after A Breath of Life, Clarice Lispector), image fixe, 2017-2019, vidéo, 4 min 15 s. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Meagan Musseau, ewipkek / flat bay, nl, de la série [re]claim, 2017, perlage sur fourrure de lapin tannée et teinte. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Crédit : Meagan Musseau.

Bridget Moser, Every Room is a Waiting Room Part 1, image fixe, 2017, vidéo, 12 min 22 s (images et son : Paul Tjepkema). Avec l’aimable permission de l’artiste.

Anouk Kruithof, Stonewall, 2017, épreuve au jet d’encre sur latex, polystyrène, fibre de verre, peinture. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Felicity Hammond, Public Protection, Private Collection, 2016. Vue de l’installation à Space In Between (Londres), 2016. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Taus Makhacheva, Tightrope, image fixe, 2015, vidéo, 58 min 10 s (funambule : Rasul Abakarov ; collection du Dagestan Museum of Fine Arts named after P.S. Gamzatova). Avec l’aimable permission de l’artiste, du Dagestan Museum of Fine Arts named after P.S. Gamzatova (Makhatchkala) et du Cosmoscow Artists’ Patrons Programme (Moscou).

Maeve Brennan, The Drift, image fixe, 2017, vidéo, 50 min 29 s. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Juan Ortiz-Apuy, The Garden of Earthly Delights, image fixe, 2017, vidéo, 6 min 32 s. Avec l’aimable permission de l’artiste.

Peter Fischli et David Weiss, Der Lauf der Dinge, image fixe, 1987, vidéo, 30 min. Collection du Musée d’art contemporain de Montréal. Avec l’aimable permission de l’artiste et d’Icarus Films.

2019.09.05 – 10.13

VOX, Elisabeth Belliveau, Maeve Brennan, Peter Fischli et David Weiss, Felicity Hammond, Anouk Kruithof, Taus Makhacheva, Bridget Moser, Meagan Musseau, Juan Ortiz-Apuy, Galerie de l'UQAM, Laura Aguilar, Kader Attia, Patricia Domínguez, Chun Hua Catherine Dong, Jeneen Frei Njootli, Gauri Gill, Jérôme Havre, Keyezua, Rafael Ortega, Victoria Sin, Cauleen Smith et Camille Turner

Commissaires
María Wills Londoño, Audrey Genois et Maude Johnson

Vernissage le mercredi 4 septembre 2019 à 18 h 30

 

Cette exposition est notamment présentée grâce au soutien du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal, du gouvernement du Canada, du gouvernement du Québec, de la Ville de Montréal, de Tourisme Montréal, de Brio, de Desjardins, de l’Éco-quartier Saint-Jacques et de Photo Service.

 

Pour la 16e édition de la biennale, qui se tiendra du 5 septembre au 13 octobre 2019, MOMENTA | Biennale de l’image présente La vie des choses. Sous le commissariat de María Wills Londoño en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson, cette édition de MOMENTA rassemble 39 artistes en provenance de 20 pays, dans 13 expositions.

MOMENTA 2019 propose une percée dans la vie des choses, faisant dialoguer leurs dimensions consuméristes et symboliques. Les œuvres exposées témoignent de la pluralité des manières dont les objets sont consommés ou vécus, et ce qu’ils nous disent sur nos façons de vivre et de penser. Les objets sont parfois porteurs des fragments du vivant et, dans d’autres contextes, ils recèlent une vie leur étant propre.

Présentée sous la forme d’une double proposition en deux lieux distincts – VOX, centre de l’image contemporaine et la Galerie de l’UQAM – l’exposition thématique génère une conversation alimentée par les œuvres de vingt-deux artistes et conjugue quatre volets : Objets culturels et culture matérielle ; Êtres chosifiés ou objets humanisés ; L’absurde comme contre-récit de l’objet ; Nature morte à l’ère de la crise environnementale. À VOX sont explorés :

L’absurde comme contre-récit de l’objet
À travers le prisme de l’absurde, les objets sont détournés de leurs significations afin de sonder le poids du réel ; les codes sont déconstruits et des contradictions émergent pour ébranler les croyances et redonner une capacité d’émerveillement aux sociétés actuelles. La mise en scène et la théâtralité s’avèrent stratégiques pour générer des images et des récits à la fois irrationnels et envoutants qui révèlent, ultimement, un besoin de libération.

Nature morte à l’ère de la crise environnementale
Le genre pictural de la nature morte ouvre la réflexion sur la manière dont les artistes d’aujourd’hui représentent la quotidienneté et ordonnent les objets. Il permet également de poser un regard politique sur l’accumulation excessive de biens dans les sociétés actuelles et sur la crise environnementale – la mort de la nature.

Événement

Performance de Bridget Moser
Le mercredi 2 octobre 2019
à 18 h 30

Entrée libre, mais places limitées
Détails et procédures de réservation à venir bientôt !

Image : Bridget Moser, Every Room is a Waiting Room Part 1, image fixe, 2017.

Atelier Nature morte écolo

MOMENTA Créatif est constitué de plusieurs activités éducatives et d’ateliers de création qui ont été développés en écho au thème de la biennale et en s’appuyant sur les œuvres exposées. Conçues dans un souci d’inclusion et de représentativité, ces activités sont offertes gratuitement.

L’atelier créatif et réflexif Nature morte écolo a lieu à VOX : réalisée en collaboration avec l’Éco-quartier Saint-Jacques et destinée aux enfants de 9 à 12 ans et leur famille, l’activité invite les jeunes à découvrir quelques artistes de l’exposition thématique, puis à créer eux-mêmes une nature morte en trois dimensions à partir de matériaux récupérés ! L’atelier sera offert en continu les dimanches 29 septembre et 13 octobre, de 13 h à 16 h (sans réservation). Nature morte écolo se destine également aux groupes scolaires (4e à 6e année), qui peuvent être accueillis (presque) en tout temps !

Suivez ce lien pour découvrir la programmation complète ou faire une réservation.