VOX — Centre de l’image contemporaine

Joi T. Arcand

Portrait de Joi T. Arcand
Portrait de Joi T. Arcand. Avec l'aimable permission de l'artiste.

Joi T. Arcand, artiste de la Nation crie de Muskeg Lake, situé dans le territoire visé par le Traité n°6 en Saskatchewan, réside actuellement à Ottawa en Ontario. Sa pratique artistique englobe l’installation, la photographie, le design et se distingue par une récupération subversive et une « indigénisation » des espaces publics par le biais de son utilisation de la langue crie et de son écriture syllabique.

Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions monographiques au Central Art Garage (Ottawa, 2020), au College Art Galleries de l’University of Saskatchewan (Saskatoon, 2019), au MOCA (Toronto, 2018), à la ODD Gallery (Dawson City, 2016), à la Mendel Art Gallery (Saskatoon, 2014) et au Wanuskewin Heritage Park (Saskatoon, 2014). Son travail a également été présenté dans plusieurs expositions collectives, notamment Àbadakone | Feu continu au Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa, 2020) et INSURGENCE/RESURGENCE à la Winnipeg Art Gallery (2018).

Arcand détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université de Saskatchewan (2005). Elle est cofondatrice de la Red Shift Gallery, une galerie d’art contemporain autochtone à Saskatoon. Elle est également fondatrice et rédactrice en chef du magazine d’art autochtone kimiwan (2012-2014) et a été commissaire d’expositions, notamment Language of Puncture à la Galerie 101 (Ottawa, 2017) et nākatēyimisowin – Prendre soin de soi, une exposition collective de murales extérieures (Ottawa, 2018-2019).

  

[Source : VOX, 2024]

Contenu connexe